Témoignages

Filtre

Dybuster Ortographe

Dybuster est pour moi d’un grand secours car je ne dois pas répéter quotidiennement des dictées avec les trois enfants.

Daniela Müller, mère
Inspiration

Julianne, 14 ans, avec un léger trouble déficitaire de l'attention, sans hyperactivité, avec un potentiel intellectuel supérieur, aime bien rêver et écrire aussi... mais elle obtenait toujours des notes moins satisfaisantes dans les questions à développement même si elle était celle qui a le plus grand nombre de mots... Depuis que son ergothérapeute lui a suggéré et démontré l'utilisation du logiciel Inspiration, ses notes ont grimpé significativement! Elle l'utilise pour ses travaux à la maison... et maintenant, ses productions écrites manuscrites à l'école sont aussi bien organisées! Inspiration l'a aidée à apprendre à organiser sa pensée!!!

Nathalie Côté, orthophonie et ergothérapie
Gatineau, Canada
WordQ+SpeakQ

Ergothérapeute de Nicolas, 16 ans, multidys. Si le passage à l'ordinateur l'aide, il reste toujours les difficultés de lecture (déchiffrage et compréhension) et d'écriture (orthographe). Nous avons donc travaillé avec WordQ et SpeakQ. Une aide précieuse qui lui permet de gagner en temps, qualité de travail et de compenser en grande partie ses troubles. Ses écrits peuvent ainsi garder du sens, la lecture est moins fastidieuse. Un travail qui reste à poursuivre mais qui a déjà bien payé!

Anonyme, ergothérapeute
Toulouse, France
WordQ+SpeakQ

Chloé, 12 ans, en classe de 6e collège depuis la rentrée dernière. Elle utilise de plus en plus WordQ et SpeakQ en rééducation. Elle n'a pas encore "franchi le pas" de s'équiper à la maison sur son ordinateur personnel mais les parents commencent à comprendre l'intérêt de ce logiciel, ses applications futures. C'est un investissement à très long terme !

Anonyme, orthophoniste
Wissembourg
Orthopédagogie

Vous aidez notre enfant et vous nous aidez en même temps. C’est toute la famille qui est gagnante aujourd’hui. Merci!

Anonyme
WordQ

Je suis l'orthophoniste d'un jeune qui présente une dysphasie, une dyslexie ainsi qu'une dysorthographie. Il a toujours travaillé très fort, à l'aide de ses parents mais ses efforts n'étaient plus suffisants rendus au secondaire pour le maintenir à la surface de l'eau... Quelle ne fut pas son soulagement de voir qu'il pouvait être "performant" en utilisant WordQ. Il se pose des questions sur son orthographe et a le désir d'en faire toujours plus. Il est "TRÈS" motivé et c'est très inspirant de travailler pour ce jeune!

Myriam Hudon, orthophoniste
Sept-Îles, Canada
WordQ

Je suis l'orthophoniste de Charles, 12 ans, un élève en très grande difficulté à l'école. Il est, entre autre, dyslexique et dysorthographique sévère. Il n'aime pas lire et écrire. Il s'opposait souvent dans mon bureau lorsque des tâches de lecture et d'écriture lui étaient demandées. Grâce au logiciel WordQ, il a accepté de reprendre les tâches demandées et peut maintenant faire de petites productions écrites. Avec WordQ, il lit aussi davantage pour le plaisir.

Anne-Marie Arguin, orthophoniste
St-Georges, Canada
WordQ

Suite à l'installation de WordQ dans une classe de 5ième année pour deux élèves (un garçon dyspraxique et une fille dysorthographique) je voulais sensibiliser l'ensemble de la classe aux homophones lexicaux. Même avec un outil comme WordQ, il est important de connaître les définitions rattachées aux homophones. Ex: point et poing bien qu'ils se prononcent de la même façon ne veulent pas dire la même chose. Je leur ai fait faire un petit travail papier semblable à WordQ où ils devaient choisir le bon mot parmi trois homophones. Cette leçon a été profitable pour les élèves qui travaillent avec cet outil pour palier à leur difficulté mais aussi aux autres élèves de la classe qui croyaient que WordQ "donnait les réponses".

Anonyme, orthopédagogue
Maniwaki, Canada
WordQ

Je suis orthophoniste et j'aide présentement un jeune dyslexique-dysorthographique de secondaire 2 à s'approprier le logiciel WordQ. Ce logiciel est nécessaire pour lui en écriture, car il fait beaucoup d'erreurs d'orthographe d'usage. Comme WordQ tient compte de l'aspect phonétique des mots écrits par les jeunes pour faire ses suggestions (prédictions), cet élève en ressort gagnant, car il n'a pas à chercher tous les mots dans le dictionnaire et il est plus rapidement exposé à la bonne orthographe.

Anonyme, orthophoniste
Beauce, Canada
Dybuster Ortographe

Après un temps court d’utilisation seulement, il est clair que le programme Dybuster est plus qu’un jeu d’apprentissage. Il s’adapte au niveau d’apprentissage de l’enfant et encourage l’indépendance.

Thomas Niggli, psychologue et pédagogue scolaire